Recettes pata negra printemps

Mai 18, 2017 | Recettes | 0 commentaires

DÉCOUVREZ NOS RECETTES PATA NEGRA PRINTEMPS.

Le Printemps est déjà bien avancé et pour le fêter nous vous proposons deux recettes pata negra classiques au terroir de chez nous. Pour l’occasion, on vous a déniché des recettes saison, saines, simples et faciles à réaliser sans passer des heures en cuisine. Deux véritables recettes pata negra, idéales pour un apéritif léger de même que pour un apéro dinatoire.

RECETTE PATA NEGRA PRINTEMPS. 1

Asperges sauvages grillées au Jambon Pata Negra

Avec le printemps, tout renaît et surtout les envies de sorties… Il est facile de trouver les asperges aux promenades pour la campagne, notamment dans des zones ombragées et humides où, souvent, semblent nous attendre pour que nous les recueillions. Il faut seulement un petit coup d’œil et l’envie de passer une bonne journée à la campagne.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 100 g de Jambon Pata Negra Bellota IBESUREX, finement coupé à la main
  • 600 g d’asperges sauvages vertes fraichement cueillies du matin
  • 1/2 c. à s. de thym, finement haché
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • poivre et sel

Préparation

  1. Laver les asperges vertes simplement à l’eau claire. Pas la peine de les éplucher !
  2. Si les asperges sont trop longues, coupez-les en troçons de 8 – 10 cm.
  3. Mélangez un peu les asperges avec l’huile d’olive, le thym finement haché, du poivre et du sel.
  4. Faites chauffer une poêle gril.
  5. Grillez les asperges en les faisant sauter dans la poêle pendant quelques minutes. Elles doivent encore être croquantes.
  6. Couvrez-les de lamelles de jambon pata negra bellota juste quelques instants avant de retirer la poêle. Ne pas melanger.
  7. Posez-les dans un plat, servir et manger chaude.

Une suggestion : Testez de marier ce met Pata Negra avec les vins blancs de la Côtes-du-Rhône. C’est un très bon accord.

RECETTE PATA NEGRA PRINTEMPS. 2

Gurumelos avec du lard Pata Negra et oeufs pochés

Les gurumelos (Amanita ponderosa) sont des champignons de printemps les plus appréciés a notre terroir, ils sont presque exclusifs du nord de l’Andalousie et de l’Estrèmadure. C’est un produit merveilleux qui fait un couple exquisite avec le lard. Pour ces recettes pata negra printemps vous pouvez remplacer les gurumelos pour des champignons de la famille des cèpes (Boletus edulis).

Ingrédients pour 4 personnes:

  • Gurumelos fraîches (champignons de printemps) : 600 g
  • Lard Pata Negra trés finement coupé : 100 g
  • Ails : 2
  • Oignon : 1
  • Oeufs : 4
  • Vinaigre blanc : 3 cuil. à soupe
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Thym : 1 cuil. à café
  • Sel et poivre

Préparation

  1. Eplucher le pied et le chapeau des gurumelos.
  2. Nettoyer-les avec un chiffon légèrement humide, puis coupez-les en fines tranches.
  3. Faites revenir l’oignon et les ails pelés et hachés dans l’huile chaud 4 min avec du sel et du poivre.
  4. Ajoutez les gurumelos et le thym. Laissez cuire 6 – 8 min en remuant.
  5. Couvrez-les de lamelles de lard pata negra, et retirer la poêle juste quand le lard commence a transparaître.
  6. En même temps, cassez les œufs un par un dans une casserole d’eau bouillante avec le vinaigre, laissez pocher 3 min à petit feu.
    Vous devez servir les oeufs chauds !
  7. Vous plongez les oeufs 2 ou 3 minutes dans une eau salée à ébullition minime. Egouttez les œufs sur du papier absorbant.
  8. Disposer les gurumelos avec le lard dans les assiettes et garnir avec les oeufs. Salez, poivrez et servez aussitôt.

… ET UN REGARD SUR LA DEHESA

À la dehesa le printemps c’est une periode espectaculaire, intense et éphémère. Avec l’arrivée des premiers beaux jours les pâturages débordent d’herbe, se couvrent de fleurs. La spectaculaire floraison des chenes c’est la première annonce d’une « montanera » abondante à venir. Tout est couleurs, arômes intenses et une activité éprouvante d’ abeilles, papillons, bourdons, grenouilles, lézards, taupes, moulots, pigeons ramiers, merles, verdiers, renards…

En bref, notre cher et estimé cochon ibérique pata negra passe discrètement en arrière-plan. C’est l’heure de toutes sortes d’insectes, des reptiles, des amphibiens, des oiseaux… qui sont, maintenant, les acteurs principaux de cette saison à la dehesa. Ils bourdonnent, virevoltent, sautent, plongent, rampent, guettent, se penchent et se cachent entre les fleurs, les branches et les buissons, les mares et ruisseaux ou aux murs de clôture en pierre seche…

Vraiment, ils ont fort à faire et il faut le faire tout de suite en s’accouplant, se nourrissant, en pollinisant, nidifiant, faufilant… comme s’il n’y avait pas de lendemain.

C’est le printemps. C’est le moment, profitons-en.

Texte de Rogelio Herrera (VALENCIA)

0 commentaires

Soumettre un commentaire