Pata Negra à Noël ? Bien sur !!

Déc 19, 2016 | Jambon & plus | 0 commentaires

PATA NEGRA À NOËL. L’INCONTOURNABLE.

À l’Espagne, comme à la France, quand arrive Noël nous sommes nombreux à nous poser cette question… Qu’allons-nous cuisiner pour nos convives pendant ces jours de fête ? Et il n’existe qu’une bonne réponse à cette question: mettons nous à cuisiner d’exquis plats pour épater nos convives !! Mais ce n’est pas si simple… Vraiment il faut prendre son temps, reflechir autour du menu, prendre en considération tous les goûts, pas de précipitation… D’abord les entrées… Et voilà que nous sommes tous d’accord: chez nous, invariablement 🙂, jambon Pata Negra à Noël.

Voici brièvement l’explication: auparavant nous avons fait tout un tour gastronomique à travers de la mémoire culinaire familiale. Aussi qu’une revision de nos derniers repas de Noël. Naturellement il n’a pas manqué une analyse génerale des cuisines regionales de notre pays et ses recettes traditionelles de Noël. Et, finalement, nous avons réalisé un survol très complet de la gastronomie internationale et des nouvelles tendences…

En conclusion, la famille a approuvé à l’unanimité: chez nous Pata Negra à Noël, une fois encore.

Parce que comme disait Albert Einstein: « Tout doit être le plus simple possible, mais pas plus simple que ça ». Et c’est ainsi que cela fonctionne. On met de la musique, quelques verres de bon vin, quelques tranches de jambon bellota, une bonne conversation qui va et qui vient entre la cuisine et le reste de la maison… Et sur la table un assortiment de la charcuterie ibérique idéal pour tous (chorizo, lomo, coppa…), il suffit de peu pour assurer comme un chef.

…ET POUR L’ANNÉE PROCHAINE: PATA NEGRA À NOËL

Enfin, c’est notre repas familiale par excellence et chez nous tout sera cuisiné « maison ». Comme d’habitude, année après année, nous ferons notre repas Noël nous-mêmes. Bien que c’est dommage si une ou deux personnes passent leur soirée en cuisine. Nous essayons tout préparer en avance pour n’avoir qu’à réchauffer les plats et ainsi éviter les cuissons minute.

Evidemment c’est une option plus compliquée, toujours au bord du désastre organisationnel et de la crise de nerfs… Mais cela en vaut la peine !! Le repas de Noël c’est sans appel un moment de partage, et c’est réussi quand on est tous autour de la table.

Et après le Pata Negra ?… Les fruits de mer, le foie, le plat, la viande, le dessert… mais ça, c’est une autre histoire…

Texte de Rogelio Herrera (VALENCIA)

0 commentaires

Soumettre un commentaire